La Cantine des dents blanches

Johan et Myriam Marolla

Route de Barme 36

1874 Champery

024 479 12 12

079 309 41 87

contact@cantine-dentsblanches.com

Please reload

Follow Us

Les premières images du chalet font apparaître quelque chose de curieux, on découvre qu'à l'origine il était tourné de 90° par rapport à la situation actuelle. Ceci est encore confirmé de nos jours par les escaliers d'accès qui actuellement ne sont plus utilisés et qui se trouvent sur le côté du chalet. Comme ce type d'escaliers étaient placés en milieu de façade principale, on peut supposer que la grande salle actuelle était à l'époque la partie habitable du chalet d'origi...

Barmaz

Plus l’on avance en âge, plus ce nom provoque d’émotion lorsqu’on en parle : en effet, tant qu’il nous sera possible d’y monter, ce sera une preuve de santé encore satisfaisante et nous serons heureux d’avoir le privilège de goûter à ce plateau idyllique qu’est vraiment Barmaz.

Les souvenirs les plus marquants que nous ayons vécus sont le premier : l’inondation survenue par suite de pluies torrentielles dans la nuit du Jeune Fédéral 1940 ; le bétail de Monsieur Marius...

C'est dur de partager un si bel endroit ! Certains voudraient s'y retrouver seul comme M. Marquis qui aimerait décerner des diplômes. Pourquoi pas des accréditations...

Genève mai 1963

J’ai beaucoup hésité à parler de Barmaz. Parce que je crains qu’on en parle trop. Je ne voudrais pas que ce dernier refuge devînt le rendez-vous d’une certaine espèce de touristes qui juge un lieu par ce qu’on en dit bien plus que par ce qu’elle y découvre. Si ce livre d’or venait à lui ouvrir...

Comme l'atteste la lettre ci-dessous, le plateau de Barmaz a toujours attiré de nombreux visiteurs. Mais c'est un endroi un peu caché, que même les gens de la région ne connaissent pas toujours comme M. Borgeaud, qui semble avoir découvert cet endroi très tardivement.

Barmaz ! Un rêve….

Que vous êtes belles, montagnes champérolaines ! Montagnes de chez nous.

Je vous aime depuis toujours.

Dès mon enfance je connus le « Creuset » sur Illiez. Je parcourus de nombreu...

Parmis les découvertes intéressantes, faites dans les pages du livre d'or,nous avons retenu l'extrait qui suit. On y découvre que les femmes, en l'occurence Clémence (voir dans notre blog "La vie du temps de la famille d'Adrien Gonnet) cuisinaient encore sur l'âtre. C'est à dire sur un foyer à même le sol. Elles avaient pour habitude de laisser les plats mijoter très longtemps. On apprend qu'elles ne savaient pas comment apprêter les nouvelles marchandises qui arrivaient da...

Hommage à Adrien et Clémence Gonnet

Si ce n’était pas là figure de rhétorique un brin audacieuse, s’agissant d’une demeure dans laquelle n’entra pas une parcelle de ce corps, je serais tenté d’écrire que ma femme et moi avons eu le privilège d’ « essuyer les plâtres » de la Cantine des Dents Blanches.

Car, lorsqu’en été 1927, nous sommes allés y séjourner pour la première fois, les tenanciers de cet accueillant et rustique chalet venaient de l’aménager sommairement,...

Please reload

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Please reload

Publications récentes
Search By Tags
A ne pas manquer

Le tour des Dents Blanches

1/1
Please reload

Archive
Please reload

Le blog de la cantine